Pôle d'Équilibre du Pays d'Arles
Rassembler, valoriser, développer.

Categories

Accueil du site > Nos programmes > Le Plan Climat du Pays d’Arles > 1. Le Plan Climat du Pays d’Arles

Le Plan Climat du Pays d’Arles

Les élus du Pays d’Arles ont décidé de lancer un Plan Climat Énergie Territorial. Un Plan Climat est un programme d’actions pour utiliser l’énergie plus efficacement et lutter contre les effets du changement climatique.

Ce projet s’inscrit dans la cadre de la loi dite "Grenelle de l’environnement" qui fixeles objectifs de la Franceen matière d’énergie et de lutte contre le changement climatique pour 2020 :

- Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport à l’année 1990.
- Réduire les consommations d’énergie de 20%.
- Produire au moins 23 % de l’énergie consommée à partir de sources d’énergies renouvelables (biomasse, solaire thermique, géothermie,).

Ce projet, piloté par le Pays d’Arles rassemble sept partenaires :

- La ville d’Arles
- La communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette
- La communauté de communes Vallée des Baux Alpilles
- La communauté de communes Rhône Alpilles Durance
- Le Parc naturel régional des Alpilles
- Le Parc naturel régional de Camargu
- Le Pays d’Arles

Les enjeux sont importants. Le territoire du Pays d’Arles souhaite contribuer à la lutte contre le changement climatique et protéger l’environnement. Mais un plan climat est aussi l’occasion de préparer l’avenir en développant des projets qui vont permettre :

De saisir une opportunité de développement économique local

On estime à 600.000 le nombre d’emplois locaux non délocalisables qui pourraient être créés ou conservés en France dans les écoindustries, les économies d’énergie et les énergies renouvelables (Source : CIRED, 2006).

De répondre à une urgence sociale

13% des ménages Français consacrent plus de 10% de leurs revenus à leur facture énergétique. Le poids de l’énergie dans le budget des ménages est le plus important en milieu rural.

Le renchérissement des prix des énergies, et en premier lieu celui des carburants, constitue un risque important pour les territoires ruraux.

De préserver et améliorer la qualité de vie locale

Selon l’étude MEDCIE la hausse des températures moyennes la plus probable dans le sud est de la France est située entre 3 et 3,5 °C.

Il est nécessaire d’anticiper les impacts de cette hausse des températures moyennes sur la ressource en eau, l’agriculture, la santé, le tourisme, les risques naturels etc.

L’équipe du Plan Climat

- Chef de projet Plan Climat Energie Territorial : Julien Brinet
- Chargée de mission Plan Climat Energie Territorial : Pauline Brunnengreber
- Économe de flux du Pays d’Arles : Pierre Vaslin